Lait d'ânesse

 Le lait d'ânesse est utilisé depuis l'Antiquité comme produit de beauté ou comme remède. Cléopâtre l'utilisait pour ses bains, les Grecs connaissaient ses vertues thérapeutiques, et Henri IV en fit son remède favori.

     François 1er, roi de France, éreinté par les guerres et les excès, suivra les conseils d'un médecin et adoptera une cure de lait d'ânesse, qui fit, dit-on, des miracles. Il dira par la suite :

"Un jour d'une ânesse, le lait me rendit la santé. Et je dois à cette circonstance, davantage aux ânes qu'à la Faculté."

     Plus tard encore, au XIXe siècle, dans les rues des grandes villes, des ânesses déambulent, conduites par des marchands qui préviennent de leur passage en criant : "Lait d'ânesse, du bon lait d'ânesse !". Les élégantes consommaient régulièrement ce précieux breuvage mais les familles pauvres n'en achetaient que pour un enfant malade ou un vieillard affaibli. En même temps se développe l'utilisation du lait d'ânesse dans les maternités. L'ânesse se prête facilement à allaiter les nourrissons qu'on lui présente directement à la mamelle. 

Afficher en Grille Liste

1 article

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

1 article

par page
Par ordre décroissant